Vous êtes ici
Home > Essais Sportives > Lotus Exige S « Pack Performance » DRIVING-EXPERIENCE

Lotus Exige S « Pack Performance » DRIVING-EXPERIENCE

L’EXIGE « Plus Plus »

Lorsque l’Exige Cup 255 remplace la Cup 240, Lotus dévoile la version « Pack Performance » qui reprend certaines spécificités de la Cup 240 et devient ainsi le trait d’union entre la version S de 220cv et l’exclusive Cup 255. Légèrement plus puissante mais surtout optimisée pour une utilisation sur circuit, la Pack Perf’ semble armée pour répondre aux attentes d’une clientèle désireuse de taquiner l’asphalte brûlant des pistes entre deux week-ends touristiques.

lotus-exige-pack-perf-1 Cette Exige S Pack Perf’ apparait donc au catalogue 2007, c’est en quelque sorte une réponse de Lotus à tous ceux qui souhaitent une sportive « prête à piloter » mais non « prête à courir ». Mince nuance si l’on considère l’aspect spartiate d’une Exige… mais justifiée par la présence des moquettes et de l’autoradio. Je vais maintenant vous présenter l’Exige Pack perf’ de DRIVING-EXPERIENCE avec toute l’impartialité qu’il se doit  😉

Votre monture d’un jour…

Eh oui, cette Lotus Exige est avant tout destinée à vous faire vivre un moment sous le signe de la passion, et la passion automobile commence toujours par le plaisir des yeux ! Voici quelques petites astuces pour faire plus ample connaissance avec « votre » Exige d’un jour.

Pour différencier une Pack Perf’ d’une « classique » version S il faut essuyer ses lunettes et bien travailler sa gamme… l’essentiel des modifications portant sur les éléments mécaniques.
Si vous donnez votre langue au chat, sachez que vous pourrez l’identifier par sa prise d’air de toit rallongée et les gros étriers de freins avant AP Racing. Extérieurement notre Exige joue donc la discrétion face à ses petites sœurs, il ne vous reste plus qu’à sélectionner au catalogue une des teintes spéciales « Lifestyle », comme le « Burnt Orange » qui recouvre notre version, lui offrant des nuances métallisées/nacrées parfaites pour mettre ses courbes en valeur. Équipée des jantes noires optionnelles forgées, on peut dire que ce petit ensemble lui réussi mais je ne suis peut-être pas tout à fait objectif sur ce point 😉

Si en faisant le tour de l’Exige on se demande comment on va entrer là dedans, une fois à bord il est trop tard pour se demander comment on va pouvoir s’en extraire… autant en profiter pour s’intéresser à l’environnement spartiate qui nous entoure. Notre Exige est équipée du Touring Pack qui propose les sièges Probax, les habillages de portes et la console centrale recouverts de cuir, des moquettes intérieures, un système audio 4HP, des tapis de sol avec logo Exige, une meilleure insonorisation (toute relative…) et pour finir un joli porte gobelet en aluminium… la petite touche d’humour english en somme !
Enfin, pour la sécurité la voiture est équipée de harnais homologués FIA et d’un extincteur 2kg à poudre.

Monsieur plus

On retrouve sous le capot le moteur Toyota 1.8 2ZZ monté en position centrale arrière,  épaulé par un compresseur basse pression Eaton sa puissance passe de 192 à 220cv dans la version S et 243cv dans notre version Pack Perf’ qui dispose également d’un embrayage renforcé, du kit gros freins 308mm AP Racing à 4 pistons, des durites type aviation et du launch control avec antipatinage réglable. La voiture est également pourvue du Sport Pack Lotus qui comprend un double radiateur d’huile avant, l’arceau renforcé et la barre anti-roulis avant réglable.

Afin de parfaire l’équipement circuit pour laquelle notre voiture est destinée, elle est équipée d’un différentiel à glissement limité qui améliore la motricité, d’un kit amortisseurs Nitron réglables et d’un échappement Lotus Sport Stage 3.

Cerise on the cake , une poignée de chevaux supplémentaires grâce à une optimisation moteur qui permet à notre Exige de développer maintenant 261cv certifiés sur banc, moment immortalisé en vidéo que vous pouvez consulter en cliquant ici !

Start your engine !

Laissez vous tomber comme un gentleman derrière le petit volant puis profitez du seul réglage pour avancer ou reculer le siège et vous retrouver dans une position de conduite très typée monoplace, les talons au même niveau que les fesses !

Contact ! Le 1800 Toy’ s’ébroue dans une sonorité à la fois rauque et métallique, la pédale d’embrayage est du genre ferme tandis que la commande de boite, sans être catastrophique, n’est pas le point fort de l’Exige… La voiture décolle doucement, sans à-coups, faisant preuve d’une souplesse appréciable pour une utilisation routière. Pas si inconfortable que l’on pourrait l’imaginer, mais avec l’échappement sport et les amortisseurs réglables il faudra tout de même envisager les longs trajets en connaissance de cause !

C’est en conduite dynamique que la voiture révèle son véritable potentiel. Le moteur répond présent à tous les régimes grâce au compresseur et conserve, avec le VVTL-i, un caractère rageur à haut régime. L’accélérateur électronique offre toute la précision que l’on attend pour exploiter au mieux cette mécanique vivante dans les meilleures conditions. La direction non assistée est précise et réactive, la rigidité du châssis permet aux amortisseurs de travailler dans de très bonnes conditions, la voiture vire quasiment sur place, les informations transmises par le châssis et la direction permettent une excellente lecture de la piste, indispensable pour faire corps avec la voiture.

En augmentant le rythme d’un cran, on commence à jouer sérieusement avec l’équilibre du châssis et il va falloir appliquer les techniques adéquates pour tirer pleinement parti de la voiture, et non l’inverse…
De par son architecture à moteur central, son empattement court et son absence de porte à faux, tous les ingrédients sont réunis pour obtenir un cocktail détonnant d’agilité et de précision. Inconvénient, ces atouts révèleront un comportement très pointu à la limite, ne laissant pas de place à un pilotage approximatif. En d’autres termes, la voiture supporte peu la glisse… son centre de gravité très bas et son axe de lacet situé en plein centre en font une toupie parfaite en cas de survirage ! Particulièrement dans le rapide….
Il est important de ne pas se laisser embarquer, il faut réduire les temps de latence entre frein et accélérateur pour éviter l’inertie, en gardant toujours l’auto en charge au freinage ou à l’accélération, on reste dans le contrôle des transferts sur l’avant ou l’arrière.
J’inscris en virage sur un frein léger, je garde un filet dans le rapide pour maintenir la voiture en appui et je ré accélère dès que je peux, proportionnellement à mon débraquage. Pied droit levé, c’est du flottement… je subis les forces exercées par la vitesse, le poids de la voiture et les changements de directions. A l’extrême et avec un très bon ressenti de la voiture on peut se servir de cette inertie pour générer des changements d’appuis rapides.
Mais, dans tous les cas, il faudra éviter de prendre trop d’angle car la voiture finira toujours par tourner sur elle même plus vite que prévu….

Le différentiel autobloquant dont est équipée notre voiture apporte davantage de motricité et un meilleur contrôle du train arrière en cas de glisse, revers de la médaille, ce surcroit d’adhérence à l’arrière pousse la voiture vers l’extérieur à l’accélération, générant du sous virage. Les phases de ré-accélération doivent donc se faire avec plus de précision. Cette option rend donc l’auto un peu moins agile sur le sec et il faudra adapter son pilotage pour en tirer le meilleur.

Une fois ce mode d’emploi assimilé et bien appliqué, il est possible d’aller très très vite et d’agacer sur piste des sportives et GT beaucoup plus puissantes !

Reste le poids de notre Exige avec tous ses équipement qui frôle la tonne (982 kg avec les pleins), c’est peu dans l’absolu mais environ 150kg de plus qu’une Elise S2 111R et 250kg de plus qu’une Exige S1 à moteur Rover. Critiquée sur ce point à sa sortie, l’Exige S2 demeure un poids plume face à la concurrence et procure des sensations mémorables sur circuit, aussi bien au volant que dans le baquet de droite !

Le mieux est encore de visualiser nos vidéos embarquées pour voir ce qu’en ont pensé nos stagiaires d’un jour 😉

Conclusion

« Pack Performance », avec un nom aussi évocateur le client s’attend à une réelle progression en terme d’efficacité et il n’y a pas tromperie sur la marchandise, Lotus offre à sa pistarde les équipements nécessaires à une bonne utilisation circuit, faisant de cette Exige un jouet qui répond tout simplement aux attentes des passionnés qui en voulaient Plus Plus

Pour prendre le volant de la Lotus Exige Driving-Experience ou effectuer un baptême de vitesse à son bord, consultez nos offres en ligne et prenez contact !

Points forts Points faibles
  • Performances générales / plaisir au volant
  • Pack Performance bien conçu
  • Châssis rigide et communicatif
  • Freinage mordant et endurant
  • Autobloquant… avec le mode d’emploi
  • Look !
  • Poids en hausse
  • Commande de boite
  • Qualité de certains matériaux…
  • Usage exclusif

Sous un autre angle…

Les liens utiles pour tout savoir sur la Lotus Exige

Le site du Club lotus France regroupe les passionnés des réalisations de Colin Chapman, nombreuses infos et docs sur les modèles, en devenant membre  vous pourrez accéder au très actif forum des Elise/Exige Série 2 + tout le reste…
http://www.club-lotus.fr/

Le Forum garage 111 , dicussions entre passionnés autour des modèles Lightweight d’origine Lotus : Lotus Elise, Lotus Exige , Lotus 340R, Opel Speedster, ainsi que tout les modèles http://www.garage111.com

Et une multitude de sites de particuliers à retrouver sur votre moteur de recherche favoris car la puce fait des émules, aussi bien en français qu’en anglais.

And in English… si la langue de Sir Chapman vous est familière, ne vous privez pas des liens suivants :

Le site Officiel Lotus , l’actualité de la marque, la gamme actuelle, les projets…
http://www.lotuscars.com

Forum Lotus Talk , Forum très dynamique consacré à la marque, conseils techniques,  conseils d’achats et discussions existentielles au programme !
http://www.lotustalk.com

Stéphane M.
Photos –  Stéphane Muguet  –

Stéphane Muguet
Passionné de Sport Automobile, de techniques de pilotage et de technologie, j’aime partager et surtout échanger car les évolutions et avancées dans ce domaine sont infinies. Je reste convaincu que se remettre en question demeure la seule démarche pour progresser et avancer… Toujours plus vite.
http://www.driving-experience.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top