Carrosserie

Restauration carrosserie R5 GT Turbo

Restauration carrosserie

Dans les années 80, les progrès en matière de traitements anticorrosion ont fait un sérieux bon en avant. Si l’on considère la génération précédente de Renault 5, on peut dire que la Super 5 est bien mieux protégée que son aînée. Malgré tout il y a quelques points noirs à surveiller et mon exemplaire, très sain, n’échappe pas à certains « classiques ». Baie de pare-brise, intérieurs d’ailes arrières, bref tout est démonté pour ne rien oublier…. Une restauration carrosserie en profondeur s’impose !

Le résultat correspond bien à ce que j’attendais. Le nacré a été correctement appliqué, les paillettes sont réparties de manière homogène (pas d’effet marbré) et la peinture bien tendue sans aspect peau d’orange.

Pneus et jantes

Il y a des années j’ai trouvé dans une bourse d’échange de pièces détachées 4 jantes de Renaut 5 GT Turbo phase 1, neuves dans leurs boites d’origine….
Evidemment je comptais bien les installer un jour sur la voiture, et quel meilleur moment que la restauration pour les sortir de leurs cartons !
Initialement équipée en pneus Michelin MXV2 (dont il me reste un jeu complet quasi neuf mais bien sec) la Renault 5 GT Turbo est pourvue d’une monte spécifique au modèle, à savoir du 195/55R13 quasiment introuvables aujourd’hui, ou alors dans des qualités bien médiocres peu en rapport avec les performances de la voiture.
Heureusement, en 2020, Michelin a décidé de ressortir l’excellent Pilot Exalto dans sa gamme Classic. Destiné aux Youngtimers il est parfaitement adapté à la GT, aussi bien en performances qu’en look avec son dessin un peu vintage.

Kit carrosserie

Gros morceau de la restauration, le kit carrosserie de la Renault 5 GT Turbo est constitué des pare-chocs avant et arrière, de la calandre, des extensions d’ailes avec les bas de caisse, du bandeau de coffre (et la serrure) et des dessous de feux.

Ce kit est différent entre la phase 1 (jusqu’en 1987) et la phase 2. Certains éléments ont un dessin différent mais surtout, grande particularité de la phase 1, les pièces présentent une texture granuleuse. Elles sont réalisées dans un matériau composite à mi chemin entre le plastique et la fibre de verre. Plutôt fragiles (sensible aux rayures) et vieillissant mal, 35 ans après les pièces ont subi les affres du temps, même si la voiture a été préservée et entretenue.

Objectif, faire le tri entre les pièces d’origine et des pièces récupérées sur d’autres voitures. Ensuite identifier les réparations à faire et les préparer avant peinture.

Le grain présent sur les pièces d’origine est directement moulé dans la masse. Plus disponibles depuis longtemps chez Renault, aucune refabrication ou copie sur le marché (en phase 1 avec le grain) et impossible à reproduire tel quel…. La seule solution est de poncer le grain d’origine et de projeter un produit texturant (mélangé à la teinte) pouvant reproduire un aspect granuleux homogène sur les pièces.
Après un gros travail de préparation et plusieurs essais de grains, le résultat obtenu est bluffant.

Travaux réalisés par les ateliers de DAMY CARROSSERIE à Ruaudin, merci à eux pour la qualité finale

Les petits détails font toujours la différence, les badges d’origine sont repris et repeints dans ls couleurs de la carrosserie. Vient ensuite la phase de remontage et d’ajustement sur la voiture.

Stéphane Muguet
Stéphane Muguet
Passionné de Sport Automobile, de techniques de pilotage et de technologie, j’aime partager mais surtout échanger, car je reste convaincu que se remettre en question demeure la seule démarche pour progresser et avancer… Toujours plus vite !
https://www.driving-experience.fr

Articles similaires

One thought on “Carrosserie

Laisser un commentaire

Top